Portrait: Sur les traces de Serigne Babacar Sy: 62ans après sa disparition... - senerek

Portrait: Sur les traces de Serigne Babacar Sy: 62ans après sa disparition…

L’homme au bonnet carré a marqué son khalifa au point que les jeunes générations en font jusqu’aujourd’hui leur modèle spirituel. Né à Saint Louis en 1885 et rappelé à Dieu le 25 Mars 1957 dans la ville sainte de Tivaouane, Serigne Babacar Sy aura vécu 72 ans. Il fut le premier guide religieux au Sénégal a avoir porté le titre de calife général de la confrèrie Tidjania d’où son surnom Khalifa Ababacar Sy. Connu également sous le nom de Mbaye Babacar, il est le fils de la première épouse de Seydi El Hadji Malick Sy, Sokhna Rokhaya Ndiaye. Il reçut l’enseignement coranique à Saint Louis où il apprit le coran et la charia. Ces maints poèmes écrits sur le prophète, sur Cheikh Ahmed Tidiane Shérif et sur son père démontrent son degré de piété, sa dévotion et ses capacités spirituelles et intellectuelles.

“Dieu m’a montré tous les chefs religieux de ce pays ; je les ai vus tous sous le soleil ; tu es le seul à l’ombre et sous un parasol” disait son homologue Serigne Fallou Mbacké, alors khalife général des Mourides lors d’une face à face mémorable où il se réjouissait, pour une énième fois, de la posture de l’homme. Ce témoignage nous consolide dans l’idée selon laquelle Babacar Sy est tout simplement multidimensionnel.

Autorité spirituelle, il l’était ; autorité religieux, il l’était ; un guide religieux, il l’était ; un fin lettré, il l’était ; un poète au talent rare, il l’était ; un grand exégète du saint coran, il l’était ; ambassadeur de l’islam, il l’était ; un spécialiste de la Tajwiid, il l’était… bref voilà Serigne Ababacar Sy!

“Yalnaniou yalah tass si barkém té yokk léram”.

Articles similaires

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Ian Kinsler Jersey