Hausse des prix: L'inflation frappe durement les produits de première nécessité - senerek

Hausse des prix: L’inflation frappe durement les produits de première nécessité

3
Envoi
User Review
4 (1 vote)

Les derniers chiffres publiés par l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie ne sont guère encourageants. Pour le mois d’août 2018, le prix des poissons frais a augmenté de plus de 32%, celui des légumes frais en feuilles de 19%, celui du plantain de 14,5%. Cette forte hausse des prix est la conséquence d’une chute de l’offre.

Les boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants ont également connu des hausses dues pour leur part à la hausse de 20% des droits d’accises.

Ces mauvais chiffres n’arrivent pas à point nommé pour le gouvernement alors que les opérations de parrainages pour la présidentielle de février 2019 sont lancées. Ils devraient donner du grain à moudre à une opposition qui fait feu de tout bois et ne cesse de décrier l’échec des différentes politiques gouvernementales qui s’appuient, faut-il le rappeler, sur le Plan Sénégal Emergent (PSE) lancé par le président Macky Sall dès son arrivée au pouvoir, en 2012.

Chute de l’offre indienne de riz

Cette tendance haussière n’est pas nouvelle, bien qu’on ait assisté à un tassement des prix pendant la période de Tabaski. Mr Alioune Sarr, Ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, pointe du doigt des facteurs exogènes dont par exemple la chute de l’offre indienne de riz, dont le Sénégal est importateur à hauteur de 80% pour ce qui est du riz brisé, et les cours mondiaux de certains produits dont le Sénégal n’a pas la maîtrise de l’évolution.

senerek

 

 

Articles similaires

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Ian Kinsler Jersey